Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Jean-François PEZAIRE
  • : Politique nationale et locale à Montargis
  • Contact

Les Républicains

http://www.republicains.fr/

Rechercher

Archives

C.V

MISSIONS ET MANDATS

Depuis 04/2018: Directeur de Cabinet du Président LR de la Communauté d’agglomération de Montargis (65 000 hab.), Frank SUPPLISSON.       

2001-2018, Directeur de Cabinet du Député-Président UMP de la Communauté d’agglomération de Montargis (64 000 hab.), Jean-Pierre DOOR.           

Fév. à mai 2002, Membre de l'Equipe de campagne de Jacques CHIRAC, élection présidentielle,  QG du Tapis Rouge. Co-rédacteur du Projet Tourisme.

2001-2008, Conseiller municipal UMP (RPR) d’opposition de Mennecy (13500 hab.).

1998-2000, Secrétaire Général du Syndicat National des Agences de Voyages, à Paris.

Janv. à mai 1995,  Membre de l'Equipe de campagne de Jacques CHIRAC, élection présidentielle, QG d’Iéna.

1993-1997, Attaché Parlementaire à l’Assemblée Nationale du Député RPR de la Corrèze Bernard MURAT.

1992-1993, Directeur de Cabinet du Maire RPR de Houilles (30 000 hab.).

Mars à mai 1991, Attaché Parlementaire stagiaire à l’Assemblée Nationale du Député RPR de la Vienne J.Y CHAMARD. 

 

FORMATION

2006, Auditeur 17ème session de l’Institut National des Hautes Etudes de Sécurité (INHES).

1994, Cycle de perfectionnement des Assistants Parlementaires (ENA).

1991, Maîtrise A.E.S option administration des entreprises (Université Paris XII). 1990, Licence d’Administration Publique (IPAG, Université Paris XII). 1989,  DUT-GEA Finances-Comptabilité (Sceaux, Université Paris XI).

1986, Baccalauréat B (Lycée militaire d’Aix-en-Provence). 1983, Brevet des Collèges (Collège militaire d'Autun). 1979,  Ecole nationale Hériot, La Boissière.

 

Autres informations

Ancien Enfant de Troupe (AET). Service militaire (91/12): Brigadier-chef au 1er Régiment du Train, 101°escadron circulation transport.  Brevet Préparation Militaire Parachutiste. Président d'honneur de Fidélité Gaulliste (ARGP). Membre de l'Association Française des Collaborateurs Parlementaires. Membre du Bureau de l’Association Les Plus Beaux Détours de France. Membre de l’association Les Roues dans l’AME. Médaille du Tourisme. Divorcé, 3 enfants.

7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 11:03

Lors du Conseil municipal de Mennecy, jeudi 20 septembre 2007, nous sommes les seuls, Jouda PRAT et moi, à avoir dénoncé l'ensemble du plan local d'urbanisme avec de nombreux exemples d'incohérence. Nous avons appelé à voter contre ce PLU.

 

Depuis le lancement de la transformation du POS en PLU le 17 juin 2003, c'est la première fois que nous avions les cartes et le zonage. Si dans le Projet d'aménagement et de développement durable (PADD) les phrases concernant l'urbanisation du stade Rideau ont été retirée (la volonté d'urbaniser était donc bien écrite noir sur blanc), le zonage du stade Rideau a été maintenu dans un périmètre de zone urbaine mixte avec habitats et activités économiques, alors que le stade Rousset est bien en zone urbaine équipements d'intérêt général.

 

Où sont les nouvelles zones "naturelles" en cœur de ville, où en est l'étude de circulation depuis décembre 2006 ? Ne cherchez pas, vous ne trouverez que le néant.

 

Ce PLU, définitivement adopté, n'est le résultat d'aucune vision politique de la ville, mise à part une volonté de bétonnage dans tous les sens possibles. Certains élus de la majorité ont enfin pris la décision de s'y opposer. Mais cela vient bien tard, à la fin d'un processus de plus de 4 ans déjà. Pourquoi ne l'ont-ils pas fait en novembre 2006, lors du premier vote sur l'arrêt du PLU ? Pourquoi avoir attendu d'être personnellement concerné ?

 

Le groupe Mennecy Avant Tout a  toujours regardé les dossiers en fonction de l'intérêt général des Menneçois.

languet.JPG

Partager cet article
Repost0
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 11:16

Ma collègue et amie Jouda PRAT, Conseillère municipale UMP de Mennecy, annonce officiellement sa candidature au nom du Groupe Mennecy Avant Tout pour les élections municipales de 2008.

Nous finalisons une liste UMP qui comprendra aussi des femmes et des hommes de l'UDF, du MoDem, de l'écologie et des non-inscrits.

Après un mandat de 7 ans au Conseil municipal de Mennecy, dans l'opposition à un Maire dépassé par sa fonction (jugé en tort  à plusieurs reprises par le Tribunal administratif de Versailles concernant notamment des marchés publics, de nombreux avis défavorables du Préfet, des décisions initiales aberrantes sur le cimetière flottant ou l'urbanisation du stade Rideau, la hausse des impôts à plusieurs reprises, etc ...), nous engageons une démarche "d'assainissement" de la vie politique Menneçoise en choisissant une équipe compétente travaillant uniquement au service de l'intérêt général.

Ci-dessous l'article paru dans Le Républicain du 21 juin 2007.

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 11:45

M. Monier et M. Bouley se contredisent sur le bétonnage :  « Les projets des sites de Champoreux et de Kappa sont officiellement stoppés…» a écrit l’adjoint aux Finances. A notre question concernant les contradictions des derniers tracts sur le bétonnage, M. Monier a répondu que les « projets sont suspendus ». Stoppés ou suspendus ?

Les actes doivent être cohérents avec les mots ! Nous, conseillers UMP du groupe Mennecy Avant Tout, avons voté CONTRE la ZAC du Champoreux, la ZAC de Kappa et le Plan Local d’Urbanisme qui valide tout ce bétonnage. M. Bouley a toujours voté POUR. Aujourd’hui, il parle de projets « prématurés », dans une tentative de « sauve qui peut ». Pour qui prend-il les Menneçois ?

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 11:40

Le 24 octobre 2006, la Communauté de communes du Val d’Essonne a adopté une délibération décidant d’implanter son nouveau siège social sur Ballancourt, après un vote mitigé (au 3è tour : Ballancourt 23, Mennecy 22, Abstentions 2). Alors que certains sortent déjà les pioches et que le Maire de Mennecy capitule, il me semble important de rappeler la législation. En effet, l’adresse du siège de la CCVE est une mention obligatoire de ses statuts. Pour changer ce siège, il est nécessaire de modifier les statuts.

L’article L5211-20 du Code général des collectivités locales prévoit qu’à compter de la notification de la délibération aux communes membres, le conseil municipal de chaque commune dispose d’un délai de 3 mois pour se prononcer sur la modification envisagée. Il faut en outre une majorité qualifiée (2/3 au moins des conseils municipaux représentant plus de 50 % de la population de la CCVE, ou 50 % des conseils municipaux représentant les 2/3 de la population). Mennecy représentant plus du ¼ de la population a un droit de véto.

Si le siège de la CCVE est aujourd’hui à Ballancourt, c’est parce que c’est le Maire de Ballancourt qui est à l’origine de cette intercommunalité et a porté courageusement ce dossier. Depuis, celui-ci n’étant plus Président de la CCVE, il faut revenir, pour le choix du nouveau siège, à une procédure cohérente. Avant de choisir un projet « architectural », il faut d’abord choisir la commune d’implantation. Mennecy étant la commune la plus peuplée, c’est à elle que revient ce siège. Mais Mennecy peut décider de proposer une autre commune. La situation actuelle qui consiste à imposer le siège de la CCVE contre la volonté de la commune la plus importante n’est pas tolérable. C'est donc maintenant aux Conseils municipaux de se prononcer. Il me semble préférable que le choix du nouveau siège de la CCVE se fasse à l'unanimité.

Jean-François PEZAIRE, Conseiller municipal UMP de Mennecy, le 28 novembre 2006

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Album Photos

INSTAGRAM

Instagram