Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Jean-François PEZAIRE
  • : Politique nationale et locale à Montargis
  • Contact

Les Républicains

http://www.republicains.fr/

Rechercher

Archives

C.V

MISSIONS ET MANDATS

Depuis 04/2018: Directeur de Cabinet du Président LR de la Communauté d’agglomération de Montargis (65 000 hab.), Frank SUPPLISSON.       

2001-2018, Directeur de Cabinet du Député-Président UMP de la Communauté d’agglomération de Montargis (64 000 hab.), Jean-Pierre DOOR.           

Fév. à mai 2002, Membre de l'Equipe de campagne de Jacques CHIRAC, élection présidentielle,  QG du Tapis Rouge. Co-rédacteur du Projet Tourisme.

2001-2008, Conseiller municipal UMP (RPR) d’opposition de Mennecy (13500 hab.).

1998-2000, Secrétaire Général du Syndicat National des Agences de Voyages, à Paris.

Janv. à mai 1995,  Membre de l'Equipe de campagne de Jacques CHIRAC, élection présidentielle, QG d’Iéna.

1993-1997, Attaché Parlementaire à l’Assemblée Nationale du Député RPR de la Corrèze Bernard MURAT.

1992-1993, Directeur de Cabinet du Maire RPR de Houilles (30 000 hab.).

Mars à mai 1991, Attaché Parlementaire stagiaire à l’Assemblée Nationale du Député RPR de la Vienne J.Y CHAMARD. 

 

FORMATION

2006, Auditeur 17ème session de l’Institut National des Hautes Etudes de Sécurité (INHES).

1994, Cycle de perfectionnement des Assistants Parlementaires (ENA).

1991, Maîtrise A.E.S option administration des entreprises (Université Paris XII). 1990, Licence d’Administration Publique (IPAG, Université Paris XII). 1989,  DUT-GEA Finances-Comptabilité (Sceaux, Université Paris XI).

1986, Baccalauréat B (Lycée militaire d’Aix-en-Provence). 1983, Brevet des Collèges (Collège militaire d'Autun). 1979,  Ecole nationale Hériot, La Boissière.

 

Autres informations

Ancien Enfant de Troupe (AET). Service militaire (91/12): Brigadier-chef au 1er Régiment du Train, 101°escadron circulation transport.  Brevet Préparation Militaire Parachutiste. Président d'honneur de Fidélité Gaulliste (ARGP). Membre de l'Association Française des Collaborateurs Parlementaires. Membre du Bureau de l’Association Les Plus Beaux Détours de France. Membre de l’association Les Roues dans l’AME. Médaille du Tourisme. Divorcé, 3 enfants.

12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 12:17


Dans le rapport de la mission Bauer au Président de la République et au Premier ministre, « Déceler-étudier-former : une voie nouvelle pour la recherche stratégique », un chapitre concerne le décèlement précoce afin de prévenir les menaces.


Dans un article paru dans L’Equipe Magazine du 29 mars 2008 « Pointeurs laser, la menace fantôme », des représentants du Gouvernement indiquent que ce « sous-sujet » pourrait être écarté s’il y a très peu de cas.
Je suis très étonné de cette réponse. Elle montre que le rapport Bauer n’a pas encore été bien lu par tous. La politique du décèlement, me semble t’il, consiste justement à accorder toute son attention sur des phénomènes nouveaux afin d’agir avant le développement de la menace.

Le pointeur laser est un instrument en forme de crayon muni d'une diode laser. Il est utilisé pour les présentations sur écran dans les cours ou conférences, mais aussi dans les stades en direction ... des sportifs ! Si on reçoit un faisceau laser de plus d’un milliwatt dans l’œil, même une fraction de seconde, cela peut brûler la rétine. Le danger du faisceau laser vient du fait qu’au lieu de propager une lumière diffuse, comme une ampoule, il est dirigé sur un très petit point.

La cellule de décèlement, dont la création est préconisée par le rapport, pourrait se saisir de ce problème de pointeurs laser.
Je pense que nous avons là un exemple qui montre le chemin qui reste à faire pour que les préconisations de ce rapport récent, mars 2008, se transforment en actions.


Jean-François PEZAIRE
Directeur de Cabinet du Député-Président de l'Agglomération de Montargis
Ancien auditeur de la 17ème session de l’INHES

Partager cet article
Repost0

commentaires

laserman 30/12/2008 19:33

"Si on reçoit un faisceau laser de plus d’un milliwatt dans l’œil, même une fraction de seconde, cela peut brûler la rétine"


D'ou vient cette information? Toutes les infos disponibles sur le net (et elles sont nombreuses) s'accordent pour dire que avant 5 mW il n'y a pas de danger.

JF Pezaire 02/01/2009 18:57



Vous pouvez trouver les informations démontrant ce danger (venant de la concentration du faisceau sur un petit point) sur différents sites internet d'universités ou
d'organismes de prévention des risques professionnels. Vous pouvez aussi consulter les sites www.chimix.com
et www.cegep.qc.ca. Cordialement.

Ci-dessous quelques précisions:


Danger du Pointer laser


 


 


 


WWW.CHIMIX.COM


 


 







 






Le laser présente un danger pour
l'oeil.


Selon la puissance du laser et type de lumière émise, un laser peut représenter un danger pour les yeux et
provoquer de graves brûlures de la rétine.


Un faisceau laser est très directif et la puissance transportée par unité de surface est très
grande.


Le laser hélium-néon a été spécialement conçu pour les besoins de l'enseignement. Sa puissance est P = 0,5
mW.


Un élève imagine un observateur très imprudent regardant dans l'axe du faisceau. Le faisceau entre entièrement
dans la pupille. L'oeil est équivalent à une lentille mince convergente de distance focale OF' =f '= 15 mm selon le schéma ci-dessous :


 


Le diamètre D de la tache lumineuse sur la rétine, placée orthogonalement à l'axe optique de la lentille, dans
le plan focal image est égale à :


 D= f ' 2a = 15*2 10-3 =
0,03 mm.


surface de cette tâche : pr² =3,14*(1,5 10-5)²=
7,06 10-10 m².


Eclairement énergétique reçu par cette tache.


puissance reçue par unité de surface : 0,5 10-3/ 7,06 10-10 = 7
105 Wm-2= 7 102 kWm-2.


Comparaison avec la valeur obtenue à celle de l'éclairement moyen du Soleil sur la Terre : 1
kW.m-2.


700 fois supérieur à l'éclairement moyen du soleil : donc risque de détérioration de la
rétine.


**************


 


 







WWW.CEGEPAT.QC.CA


 


 


Intensité d'un Laser 1 mW  versus celle du
Soleil


Voici la comparaison entre l'intensité de lumière reçu par le Soleil et celle d'un faisceau laser d'un 1 mW HeNe
sur la rétine d'un humain. (Simon Waldman's optics lectures.)


Intensité maximale du Soleil sur la rétine:



Intensité maximale du Soleil au niveau de la mer ≈ 1 kW/m2 or 1 mW/mm2.


Diamètre de la pupille ≈ 2 mm, l'aire ≈ 3 mm2. Alors la puissance du Soleil qui traverse la pupille ≈
3 mW.


La longueur focale de l'oeil ≈ 22 mm. L'angle sous tendu par le Soleil est de  0.5 degré = 0,0087 Rad.
L'image du Soleil sur la rétine à un diamètre de 22 mm x 0,087 Rad = 0.2 mm et une surface de ≈ 0.03 mm2.


L'intensité lumineuse du Soleil sur la rétine (Puissance/Aire) = 3 mW/0.03 mm2 = 100
mW/mm2.



 


Laser Typique de 1 mW HeNe (ou pointeur laser):



Puissance de sortie (P) = 1 mW


Longueur d'onde(l) = 633 nm, rayon du faisceau(r) = 1 mm, longueur focale de l'oeil (f) ≈ 22 mm. alors le
diamètre du faisceau sur la rétine = (2 x f x l)/(r x pi) ≈ 9 x 10-3 mm et l'aire ≈ 6 x
10-5 mm2.


L'intensité lumineuse du laser HeNe sur la rétine ≈ 1 mW/(6 x 10-5 mm2) = 16667
mW/mm2 = 16.667 watts/mm2.



Alors un laser de 1 mW  a le potentiel de produire une intensité sur la rétine 167 fois plus grande que celle
du Soleil! Mais il y a plusieurs facteurs dont il faut tenir compte pour calculer le risque réel de dommage.
Si la personne est près du laser alors l'image ne sera pas au foyer et aura une surface plus grande que la limite de diffraction calculée. De plus les mouvement rapide de l'oeil additionner aux
vibrations de la main qui tient le faisceau vont faire que chaque partie de la rétine va être exposée moins longtemps.


Le danger pour la rétine n'est pas seulement la valeur de l'intensité lumineuse, il faut aussi considéré la chaleur
transmise car c'est cela détériore les cellules sur la rétine. La capacité de la rétine a dissipé la chaleur ne dépend pas de la surface mais bien du périmètre de la zone affectée sur la rétine!
Les vaisseaux sanguins sont à l'intérieur de la rétine. C'est le flux sanguin qui dissipe l'énergie, il agit sur le périmètre en premier lieu et non le centre de la zone affectée par le faisceau
laser.


Si on tient compte du ratio des circonférences entre le l'image du Soleil et le faisceau laser sur la rétine le
facteur tombe à 7 plutôt que 167. Si on tient compte que les surfaces les plus large sont moins efficaces pour dissiper l'énergie alors la puissance réelle absorbée par
la rétine est 2 fois plus grande pour le laser 1mW que pour le Soleil.


Si vous avez un laser 5 mW, alors il est 10 fois plus dangereux que le
Soleil.


 


 



Articles Récents

Album Photos

INSTAGRAM

Instagram